CYNA.NET «
Vous êtes ici : Accueil Saint Seiya L'affaire Animeland/EE
Plan du site Ecrire au WebmasterVersion imprimable
Le 21 janvier 2004 à 22h01
Ecrit par Nao/Gilles et Arion

L'affaire Animeland/EE

Sections
News
News et brèves
Goodies
Les produits dérivés
Episodes
Titres et staff complet
Asgard
Dossier technique
Ring ni kakero
Les Chevaliers du Ring
Films
Pop-corn non fourni
Manga
Le commencement
Musique
Seiji Yokoyama et les CD
Hades
Manga et OAV
Encyclopédie
Le paradis du staff
Derniers Articles
On peut nous accuser de nous battre contre des moulins à vent en nous attaquant à Animeland et à Loga-Rythme, mais Arion et moi tenions à rédiger un dossier sur ces deux affaires intimement liées et qui révèlent des pratiques scandaleuses chez Animeland.


Prologue : Pourquoi ce dossier ?

Parce que nous reprochons à Animeland d'avoir ouvertement, dans son numéro 97 et par l'intermédiaire d'Olivier Fallaix, Pierre Senninger et Gérald Ory, utilisé des portions du site Cyna.net sans autorisation ni simple crédit de politesse.

Parce que nous reprochons à Olivier Fallaix d'avoir fait montre d'un grave manque de professionnalisme et de délicatesse en nous évincant de la rédaction des livrets Eternal Edition uniquement dans l'intérêt de publier deux interviews de Gérald Ory dans Animeland, et de nous avoir caché ce projet de publication jusqu'au bout, même quand nous nous sommes posé la question et que nous lui avons demandé ce qu'il en était. La parution du numéro d'Animeland en question a mis un terme à tous les doutes : c'était bien le cas, on y retrouvait les interviews.

Enfin, parce que nous reprochons à Gérald Ory (alias "Gégé" et "megagg") d'avoir, après s'être fait reprocher sa paresse, agi dans l'intention de nous faire évincer, Arion et moi, du projet sur lequel nous l'avions invité. Nous lui reprochons d'avoir soudainement eu envie de mettre en valeur son site, en oubliant qu'une renommé réelle se mérite grâce à un véritable travail de fond pour le mériter, et pas simplement en faisant des courbettes aux Japonais et des coups de poignard dans le dos des Français. En oubliant tout simplement que le professionnalisme, ça existe aussi chez les amateurs.


Petit rappel des faits...

Mai 2003 : Loga-Rythme annonce l'édition des CD Saint Seiya en France. Je contacte un de ses pontes, Olivier Fallaix, le responsable technique, que je connais depuis pas mal d'années, et lui propose gratuitement mon aide pour réaliser les livrets. Il accepte. Bien entendu, j'invite évidemment immédiatement sur le projet Arion, avec qui je viens de commencer à collaborer étroitement sur le site naissant Cyna.net...

Juin 2003 : Estimant avoir une chance énorme (celle de travailler sur les livrets français de mes CD préférés !), je me dis que si le projet était tombé entre les mains de Gérald Ory, l'autre passionné français de Seiji Yokoyama, j'aurais vraiment été heureux qu'il me propose de l'aider. Dans cette optique, je décide de faire la démarche dans le sens inverse, et d'inviter poliment Gérald sur le projet. Pourtant, alors que nous nous considérions comme amis, il n'a jamais accepté de nous faire profiter des CD de Yokoyama qu'il savait pertinemment épuisés, et que ses correspondants japonais lui achetaient dans des boutiques d'occasion. Mais nous considérons à ce moment-là que nous n'avons pas à lui refuser ce plaisir. Gérald s'installe directement et propose une biographie de Yokoyama étalée sur l'ensemble des livrets. Olivier accepte.

Juillet-Août 2003 : Nous travaillons tous les quatre sur les livrets. En gros, Arion et moi faisons le gros des articles (traduction des titres de pistes, traduction des paroles de chansons, critique des dessins animés, analyse de la partie musicale, et toutes les biographies sauf la base de Yokoyama et Kawashima), et Gégé livre chaque partie de sa bio. A chaque fois, c'est le désastre : orthographe déplorable, aucun travail de relecture, syntaxe d'amateur, répétitions à tout va, retranscription des titres douteuse, noms japonais indifféremment dans l'ordre français ou japonais (dans la même phrase !), pas de travail de recherche dans la structure de l'article, pas de thématique précise, simplement une énumération des travaux du maître, copiée-collée à partir de son propre site, sans correction apportée aux TRES nombreux titres erronés. Bon, évidemment, les problèmes de style ne sont pas fondamentaux. Tout le monde n'a pas la même formation, la même expérience dans ce milieu. Ce qui est grave, c'est qu'il prétende lire le japonais quand il fait des centaines d'erreurs sur les noms, c'est qu'il nous propose une biographie "nouvelle" de Yokoyama alors qu'il s'est contenté de faire un copier-coller de son site en structurant les données de manière chronologique et non plus thématique... C'est tout simplement le fait d'être partisan du moindre effort quand nous sommes derrière lui à le supplier de faire un travail plus sérieux pour la fois suivante. Pour vous donner un exemple concret (pas le plus représentatif, la palme étant remportée par la bio de Kazuko Kawashima), voici une page proposant d'abord la version fournie par Gérald Ory le 27 juin au matin, puis celle corrigée le soir par l'équipe de Cyna.

Résultat : à chaque nouvel article, nous devons passer un à deux jours entiers à vérifier une à une toutes ses informations, et à les réécrire pour qu'elles passent bien dans les livrets finaux que vous avez sans doute eu l'occasion de lire. La bio de Kazuko Kawashima notamment est réécrite à 80%. Etant donné que nous faisions déjà 80% des livrets, il nous a semblé injuste de ne pas être épaulés alors que Gérald était crédité au même titre que nous. Courant août, grosse engueulade entre nous et Gérald, au moment du bouclage.

Olivier, bien qu'il prenne le parti de Gérald, nous assure qu'il cherche avant tout à calmer les esprits et à remettre une bonne ambiance. Il finit par nous annoncer qu'il avait prévu de nous payer à la fin des travaux, une sorte de "petit cadeau surprise" pour nous remercier... Pour être plus précis, il nous a offert 250€ par personne. Mais nous avons accepté de travailler gratuitement sur ce projet, justement pour ne pas être gênés par des considérations autres que la passion. S'il est vrai que je touche un salaire et que j'ai les moyens de snobber 250€ pour le principe, Arion aurait par contre vraiment apprécié cette rentrée d'argent, et je me dois donc de saluer son courage et ses valeurs personnelles.

Nous prenons sur nous, décidons d'accepter ce compromis, d'oublier ça et de faire confiance en l'avenir. Parallèlement, l'ensemble de l'équipe commence à réaliser que nous avons fait un beau travail ; nous décidons d'en être fiers et de faire encore mieux pour le livret 3. Mission accomplie pour nous... Mais seulement pour nous.


La guerre des livrets

Fin août, on commence à travailler sur ce fameux troisième livret. Gégé, qui nous avait promis de mieux travailler sur ses articles, prétextant les préparatifs de ses vacances, nous envoie en avance sa nouvelle bio : toujours aussi mauvaise. Nous demandons son éviction. Olivier refuse ("c'est quand même moi qui édite les CD, et tu n'es pas en position de le virer"). Incompréhension dans nos rangs : il a raison, mais pourquoi vouloir garder à ses côtés quelqu'un dont il sait pertinemment qu'il fournit un travail pathétique et qui n'apporte rien au groupe, si ce n'est le ralentir ?

Devant le silence de Gégé, nous explosons. Gégé finit par déclarer qu'il est "quelqu'un de très timide, et [qu'il n'est] absolument pas du genre à [se] mettre en avant". Dans le même temps, il tente de calmer les esprits en disant que ses vacances se feront au Japon. Et que le but du voyage est... de rencontrer Seiji Yokoyama et Kazuko Kawashima. "Je voulais vous faire la surprise de mon interview à mon retour". En pleine engueulade, en plus.

Olivier veut calmer les esprits. Il dit qu'il retravaillera lui-même l'article. Quand nous parlons d'évincer Gérald (avec qui nous espérions autre chose qu'une collaboration à sens unique), il nous rappelle au bout d'un moment : "désormais, vous êtes payés, donc je ne veux plus entendre parler de dévouement ou de générosité". Comment peut-on nous dire ça quand nous avons déjà prouvé que nous ne travaillions que pour offrir les meilleurs livrets possibles ? Dès lors, nous savions que nous refuserions d'être payés.

Après prise de renseignements, Olivier Fallaix était au courant du voyage de Gérald au Japon depuis quelques temps. Etrangement, depuis cette période à peu près, il semblait toujours être en accord avec Gérald. Il comprenait même sa réticence à répondre à nos mails, sa "timidité maladive"...

Mais où est la timidité, quand Gérald, après avoir entraîné notre éviction, accepte sans remords (ou tout au moins sans nous demander si ça nous dérange) de continuer à travailler sur le tout dernier livret ? Quand il empoche les deux salaires (250€ pour ses copier-coller dans les livrets, et la pige pour ses interviews d'Animeland) et ignore nos tentatives de reprise du dialogue ? Quand il évoque tranquillement sur son site les interviews de Yokoyama et Kawashima concoctées pour Animeland aux dépends des amis qui l'avaient invité à travailler avec eux ?

Où est la timidité, quand il poste des screenshots du DVD promotionnel de Ring ni kakero en mettant en énorme son URL dans les images, et refuse d'en faire une version vidéo ? Argument du piratage ? Il ne s'est même pas posé la question : le fait de mettre en ligne des dizaines de copies d'écran est légalement tout aussi répréhensible qu'une vidéo, si la Tôei lui cherchait des noises. Peut-être qu'en "retenant" indéfiniment cette vidéo, il espère faire se tourner l'attention du grand public vers son site ? Vous m'en direz tant, question "timidité".
- ----
Septembre 2003 : le 7 septembre, rendez-vous est pris entre Olivier et moi pour qu'il me donne mes exemplaires des Eternal Edition 1 et 2. Il ne peut rester que quelques minutes, mais a le temps de me présenter son ami Shakou, alias Pierre Senninger (à ne surtout pas confondre avec Pierre Giner !). Un grand gaillard à l'allure sympathique, qui me confie qu'il aime beaucoup mon site, qu'il visite régulièrement. Je lui suggère de m'envoyer un e-mail, il me le promet mais ne le fera jamais. Enfin, ça, ce n'est pas très important.

Quelques jours plus tard, peu avant la fin du bouclage, Olivier rend sa copie : il n'a corrigé que les fautes d'orthographe, et tout le reste est toujours à refaire. Nous établissons alors une liste méticuleuse de toutes les erreurs qu'il a laissé passer dans UN SEUL paragraphe, et le mettons devant le fait établi... Silence total. Résultat, nous devons retravailler de nouveau la totalité de l'article dans un délai très court. Stress total. Nous bouclons quand même avec deux jours d'avance.


« Vous êtes enflammés ! »

Après plusieurs mails envoyés à Gégé et Olivier qui sont restés lettre morte, dans lesquels nous nous plaignions des conditions dans lesquelles nous étions obligés de travailler avec un incompétent tel que Gégé contre qui Olivier ne prenait aucune mesure, nous nous sommes faits virer. Olivier nous déclare qu'il préfère "terminer seul les CD". Techniquement, il ne restait plus qu'un seul coffret, le quatrième, avec Poséidon et Lucifer. Nous étions déjà très déçus du fait qu'Olivier ait retiré deux instrumentaux de chansons du troisième coffret (sous prétexte qu'ils n'apparaissent pas dans la série en tant que tels), mais pour le quatrième le problème était beaucoup plus grave : il allait retirer près d'une heure d'instrumentaux similaires... Aïe. Ajoutez à ça le fait que Poséidon et Lucifer ne soient pas les parties de Saint Seiya qui nous intéressent le plus, et nous avons accepté, la mort dans l'âme malgré tout, l'idée d'être virés.

Seulement voilà, une dispute a éclaté sur le forum de Loga-Rythme à ce sujet. Shakou, ami très proche d'Olivier dont je parlais plus haut, poste ceci : "Quant au départ de Naoki et Arion, s'il est certes dommage, je reste néanmoins convaincu qu'Olivier et l'équipe de Loga-Rythme sont suffisamment bien entourés et font preuve d'une grande conscience professionnelle, et qu'ils nous pondront d'excellents livrets pour les prochains CDs." Or, il semblerait (nous aurons la réponse dans le coffret) que c'est lui qui a réalisé le livret du quatrième coffret. Si c'est le cas, il s'est lancé des fleurs sous couvert d'anonymat et nous ne manquerons pas de nous en souvenir. Et même s'il n'y participe pas, le fait de feindre de ne pas faire partie de l'entourage d'Olivier dont il parle est assez troublant. Il répond aussi à Aiolos en taxant d'extrêmiste un message très amical sur le forum. Shakou en avait même "honte" d'être fan de Saint Seiya. Par la suite, il dit qu'il parlait en fait des messages de gens disant qu'ils avaient perdu leur argument d'achat après mon départ. Et alors ? Oui, ça existe, les gens qui comme moi ont acheté les CD japonais, et n'avaient pas d'intérêt à racheter cette édition française. Et qui, du coup, n'achetaient les CD que pour les livrets. Que ceux-là soient rassurés, Cyna.net propose depuis le mois d'octobre l'intégralité des textes du troisième coffret. Ainsi, ils pourront se reporter vers le coffret japonais, qui remplace "La chanson des Chevaliers" par les deux instrumentaux dont je parlais plus tôt.

Après cette flame-war sur le forum de LR, nous avons appris que Gégé travaillait toujours pour Olivier sur le livret du quatrième coffret. Olivier nous rétorque qu'il avait simplement oublié de nous préciser qu'il n'avait pas l'intention de virer Gégé, même s'il nous avait dit qu'il "terminerait seul". Oh. Sans doute pour nous calmer ? C'est vrai que ça aurait fait un peu mesquin de sa part, de continuer à faire confiance professionnellement à Gérald Ory alors que nous avions prouvé par A+B la médiocrité de son travail, et le peu de cas qu'il en faisait. Gégé, qui a probablement été très heureux de recevoir ses 250€, a bien sûr également été payé pour ses interviews. En effet...


De Loga-Rythme à Animeland

Décembre 2003 : Animeland sort son numéro 97. A l'intérieur, un dossier Saint Seiya, avec un article sur Hadès par Pierre Senninger, et les interviews de Seiji Yokoyama et Kazuko Kawashima. Signées, forcément, de Gérald Ory.

Arion entame alors une discussion avec Olivier Fallaix, qui est reproduite dans la partie "Compléments" de l'article. Quant à moi, je lance le débat sur le forum de Cyna. Nous y recevons alors la visite de YWL. C'est le rédacteur-en-chef d'Animeland, qui n'a jamais eu la moindre once de sympathie envers moi dans le passé, alors qu'il ne me connaît que par "on dit" - voir également la partie "Compléments". J'accepte toutefois son inscription afin qu'il puisse voir de quoi nous parlons. Il lit le sujet et s'en va sans demander son reste, et encore moins participer. Il ne cherche donc pas à défendre son magazine ?

Shakou lui-même nous rend ensuite visite sur le forum. Pour ceux qui y sont inscrits (non, les nouvelles inscriptions ne sont plus acceptées pour le moment, désolé), ça se passe ici. Pour les autres, voilà l'extrait du message qui nous intéresse. Je précise que toutes les interventions de Shakou citées dans les pages à venir sont issues du forum Cyna.

Désolé, je visite certes le site de naoki, mais non, je n'ai pas piqué ses infos. Si tel avait été le cas il aurait été crédité comme les autres. Il se trouve juste que d'autres personnes sont tout aussi bien placées que lui pour me renseigner et infirmer/confirmer ce que j'écris
Bien sûr. Après ce qu'il a dit sur nous sur le forum de LR, il nous aurait crédités. Nous avons attaqué Olivier, et Shakou le dit lui-même dans le sujet : "Le staff technique, c'est Olivier FALLAIX qui, comme tu as pu le constater lorsqu'on s'est rencontrés début septembre devant le Mc Do pour la remise des CD EE, est l'un de mes plus vieux et meilleurs amis. Olivier est également crédité."
Oui, forcément, Olivier est crédité. Je ne mets pas en doute la capacité d'Olivier à traduire un staff, soit dit en passant. Je crois que nous sommes les deux Français les plus ouvertement passionnés de staff, et si lui est surtout spécialisé sur les bandes sonores et moi je suis plus "généraliste", il restera toujours le fait que nous avons un immense respect pour nos connaissances mutuelles en matière de staff et casting.

Toujours est-il que Shakou prend logiquement la défense de son Olivier Fallaix, qui était responsable du dossier Saint Seiya de ce numéro d'Animeland. Il nous donne également la liste de ses sources. J'entreprends alors de poser le doigt sur les éléments qui ont ouvertement été tirés de Cyna.net...
- ----


Les détails de la copie
La partie sur Yokoyama fut également supervisés par Olivier, qui est bien informé sur le sujet grâce un certain Gégé, l'un de tes grands amis à ce que j'ai cru comprendre.
"Bien informé", on a vu mieux... Le générique de fin est "Kimi to onaji aozora", et non "Kimi to onaji sora". De plus, mais ça j'en parlerai plus longuement si je fais un courrier formel à Animeland, j'aimerais signaler que Gégé a donné à Olivier une biographie bourrée d'erreurs de retranscription. Biographie qu'Olivier avait acceptée sans sourciller. D'ailleurs, pour le livret 3, c'est Olivier qui a fait les corrections, pour le "tester", et il nous a rendu un boulot qui laissait passer toutes les erreurs de Gégé... Exaspérés, Arion et moi avons renvoyé une version corrigée de cette bio.
Et comme par hasard... La biographie de Yokoyama publiée à côté de son interview utilise nos corrections. Où est le crédit ?

Le film, toujours Olivier, par l'intermédiaire de Pierre Giner, qui bosse aussi pour AL, je te le rappelle.
Bien sûr, que je suis au courant... Je suis même au courant qu'il est d'accord avec moi sur le fait que j'aurais dû être crédité un minimum, étant donné le nombre d'informations qui viennent potentiellement de chez moi.

Les ventes ? La source officielle, à savoir l'Oricon Chart, qu'Olivier a chez lui...
C'est quoi, ça ? Un livre ? :p

Pour les info, désolé de te décevoir j'ai d'autres sources que Cyna.net, vois-tu...

Post du 31 août... Quelques jours avant que tu ne me dises de visu que tu étais un lecteur régulier des news Cyna.
L'information était tirée de ce communiqué de presse de Bandai :
http://www.bandaivisual.co.jp/ir/20...
...qui indiquait que les DVD s'étaient vendus à 240.000 exemplaires "en date du mois d'août". C'est à dire que depuis ça s'est mieux vendu...
L'Oricon Chart n'a publié nulle part ces chiffres. Si Olivier a des contacts avec eux, il aurait dû avoir, pour la publication d'un article dans l'Animeland de décembre, des chiffres plus récents... Comment se fait-il que, "par hasard", les chiffres publiés dans ton article soient exactement les mêmes que les miens ? (En plus tu indiques bien "1er septembre", soit le lendemain du jour où j'ai publié ma news... On ne se mouille pas trop, quoi...)
Quant à la mention du fait que chaque DVD s'est classé dans le top 5 des DVD d'animation à l'Oricon, ça aussi, chaque mois je vérifiais et je donnais la liste exacte des DVD d'animation classés dans l'Oricon...

Sinon, il y a aussi la partie sur KotZ... C'est amusant, tu ne critiques que le premier épisode... Comme moi ! Et tu fais les mêmes remarques ! Je suis surtout marqué par le fait que tu parles du passage modifié entre Seiya et Shaina ("vivement qu'on se revoie"), sur lequel j'avais fait un scandale sur le blog...

Et les DVD ? Tu me dis qu'on t'a prêté les DVD, mais tu ne me dis pas qu'on t'a traduit les liner notes... Comme par hasard, dans cette news :

Je mentionne les liner notes du DVD 2, dans lesquels on apprend que "Masami Kurumada avait effectivement envisagé de faire apparaître des Chevaliers d'Argent ressuscités au début du chapitre d'Hadès, et qu'il en avait même dessiné des croquis"... Tiens, c'est marrant, dans ton article on apprend que "L'idée de faire réapparaître les Chevaliers d'Argent n'est pas mauvaise en soi ; KURUMADA y avait d'ailleurs songé pendant un temps"... Pourtant, ça ne se trouve que dans les liner notes...
C'est incroyable, parce que je n'ai rien appris dans ton dossier... Rien que je n'aie déjà dit dans le blog. Pourtant, je vais t'en dire une bonne : je n'ai jamais vu les liner notes des DVD 3 à 6, dans lesquels il y a pourtant probablement de bonnes infos croustillantes de cet acabit... Mais non, rien de neuf dans ton dossier... :-/

Allez, le meilleur pour la fin...

"Curieusement, cet épisode [13] fut très sévèrement critiqué par beaucoup de fans japonais, qui lui reprochent quasi unanimement sa laideur graphique ("laideur" toute relative) et surtout ses divergences par rapport au manga."

Et hop, 12 avril dernier...


"Par contre, beaucoup de gens considèrent que l'épisode est assez moche. Ils en sont les premiers surpris. Si ça tombe ils ont focalisé sur les dessins de Hayama ? ;-)"

Pour le "quasi" unanimement, c'est à rapprocher de la news postée juste après celle-là : "D'abord, pour l'épisode 13, j'ai lu une intervention japonaise contradictoire disant que c'était "l'épisode le mieux dessiné de tout Hadès". Puis une deuxième confirmation très nette concernant la qualité des dessins. On est rassurés !"

Pour la remarque sur les divergences, en fait je ne me souviens pas avoir vu ces Japonais s'en plaindre... (Même si plusieurs mois après certains réclamaient l'éviction de Michiko Yokote et le retour du duo Koyama/Suga, mais on pourra jamais satisfaire tout le monde...) Au contraire, ils étaient nombreux à être emballés par les petits ajouts pour les fans, et c'était bien pour ça qu'ils décrivaient les modifications et que j'ai pu en parler dans ma news avant d'avoir vu l'épisode...
Par contre, le fait que la news n°268 (ci-dessus) dise dans son premier paragraphe que les Japonais ont déteste, et décrive dans le (long) reste de la news la liste des changements apportés, donne, je le regrette, peut-être l'impression que les Japonais se sont plaints AUSSI de ce que j'énumérais par la suite... Ce qui expliquerait ton commentaire.

Bon !! Je crois que la liste des preuves est suffisamment longue pour appuyer mon propos... Il y a peut-être quelques coïncidences malheureuses dans cette liste, mais tu n'arriveras pas à me convaincre que TOUTES ces ressemblances ne sont QUE des coïncidences...

Donc, pour moi, et pour Arion, il est clair que tu as repris des informations du site Cyna.

Il faut croire que les temps changent...

Il y a quelques années, une journaliste d'Animeland a été évincée de l'équipe parce qu'un lecteur a fait remarquer qu'elle s'était servie d'un site web pour l'élaboration d'un article sur Urusei Yatsura, et qu'elle ne l'avait pas crédité. La journaliste en question s'est exprimée sur fr.rec.anime pour dénoncer Yvan West Laurence, qui selon elle avait carrément encouragé cette pratique, et avait déjà dans le passé dit à une autre personne de ne pas hésiter à se servir de l'outil Internet.
Message de Nataly Lagrée
Réactions des FRAiens

Aujourd'hui, je serais vraiment curieux de connaître l'opinion d'Yvan sur cette pratique, deux ans après les faits, et à un moment où on réalise qu'elle est toujours d'actualité.

Un dernier détail...

Comment, quand on a dit à l'auteur de Cyna qu'on lisait toutes ses news, peut-on se targuer en publiant un dossier sur le même sujet qu'en AUCUNE manière son site n'a pas servi de base à certaines de ces informations ?

Sauf... Sauf quand on est surtout ami avec Olivier Fallaix, et que celui-ci est malheureusement en conflit avec les auteurs de Cyna. Je signale au passage que même si Arion et moi ne sommes pas satisfaits de son comportement envers nous, nous ne nous sommes jamais plaints pour des faits inexistants, et toutes nos demandes sont légitimes et nullement dues à une quelconque rancoeur.

En partant de ce principe, je trouve décevant qu'Animeland ne reconnaisse nulle part le travail de Cyna et estime avoir tout trouvé tout seul. Ce qui me paraît hautement improbable, à moins de réinventer la roue. Et contribue à décrédibiliser notre travail, à Arion et moi. On a déjà assez à faire avec les flame-wars des jaloux. Et si en plus Animeland s'y met...
- ----


Les erreurs du dossier

Je fais un petit aparté sur mon post, pour vous parler des erreurs commises dans le reste du dossier. Seul l'interview de Masami Kurumada par Pierre Giner est exempte d'erreurs, comme on pouvait s'y attendre. Je précise toutefois que l'illustration de Ring ni kakero est tirée d'un travail préparatoire de Shingo Araki pour le précédent projet d'adaptation en animation, pour une autre société que la Tôei. Ce n'est pas précisé dans le commentaire de l'illustration (ceux-ci sont en général écrits par... YWL).

Dans le cadre de l'interview de Seiji Yokoyama, nous passerons sur les quelques erreurs de transcription (à part "Utsukushi no Oka", suffisamment grossier pour mériter d'être souligné), et on s'arrêtera surtout sur les illustrations (mises en place par Olivier Fallaix). A côté de la légende "La trilogie des films Sangokushi", on découvre un dessin de Shingo Araki pour... la série TV, qui n'a absolument aucun lien avec les films en question, et encore moins avec Seiji Yokoyama. Gégé avait d'ailleurs fait exactement la même bourde sur son site, en publiant une image de la série TV.
A la page suivante, Olivier nous explique que "Les contes les plus célèbres" est une série de 26 épisodes, et entreprend de nous montrer trois copies d'écran de type super-déformé. Le problème, c'est que la série dont Yokoyama a composé les musiques, Maerchen ôkoku alias "Le pays des contes de fée", totalise 52 épisodes et n'a aucun rapport avec les images montrées. Voici une page japonaise sur la série, avec une photo de l'épisode sur Aladin. Le style en est très réaliste... Et j'ai toujours en vidéo un épisode (celui sur Blanche Neige, je crois), qui a exactement le même character-design.
Enfin, j'ai du mal à laisser passer, dans l'interview de Kawashima, le nom "Miagawa" au lieu de "Miyagawa". Le compositeur de Yamato n'apprécierait certainement pas qu'on écorche son nom ainsi. Passe encore de lire Ayao Miasaki dans un quelconque magazine gratuit du métro, mais dans Animeland, ce type d'erreur passe moins inaperçu.



Entretien avec un Shakou

Nous sommes le 10 décembre. Le post cité est de Shakou (il est présenté ici intégralement), et les réponses sont de moi (Naoki).

Bon, je vais essayer de faire court.

Comme je l'ai dit, mon article fut terminé début septembre, le 6 ou le 7 pour être précis.
Donc après la publication des articles où j'ai signalé des ressemblances avec le tien...
Les chiffres de ventes : 31 août, une semaine avant la fin de l'article... En plein travail dessus, quoi......
22 février pour les Chevaliers d'Argent.
12 avril pour les réactions du Japon... (Tu n'as pas commenté ça, au passage..)

Depuis il n'a quasiment pas été modifié, si ce n'est pour confirmer la présence de Yokoyama sur le film, et pour préciser que Bandai Japon a annulé/repoussé la sortie des figurines des Spectres.

Les chiffres sont ceux qu'on avait à notre disposition début septembre, donc.

Pour les ventes de DVD, rien de plus simple, il suffit de contacter des sites comme cdjapan, par exemple, qui donnent très rapidement et très gentiment toutes les infos dont on a besoin (surtout quand on est client chez eux).
Mon oeil...

Pour le classement de l'Oricon Chart, on l'a vérifié chez Olivier, dans ses bouquins, genre Animage ou je ne sais plus comment ça s'appelle... Une règle chez AL, tout vérifier.
Tout vérifier... Oui, par exemple, en lisant ma news du 31 août, fallait juste cliquer sur le lien du communiqué de presse, et chercher le nombre "24" (240.000 = 24 man, man étant un kanji). Et hop ! On tombe dessus... A la limite tu fais traduire par un pote ou tu passes par Altavista pour confirmer... Et c'est bon... Voilà une bonne vérif' d'info donnée par Naoki. Qui, soit dit en passant, peut se targuer de n'avoir jamais, en un an de news, mené ses lecteurs en bateau. Moi aussi, je vérifie mes infos (ou je le précise quand c'est impossible), ce n'est pas une exclusivité d'Animeland.

D'ailleurs pour ça que contrairement à ce que tu as annoncé sur ton site, on n'a pas dit dans l'encadré sur les DVDs que c'était AB qui avait les droits d'Hadès.
News datée du 17 octobre, donc après que tu aies fini ton article, que je sache...
Et quand bien même. Si je me suis pris les foudres d'AB (enfin, plus précisément de l'équipe qui fait la VO STF pour Mangas... Parce qu'AB, je pense même pas qu'ils sont au courant), c'est justement parce qu'ils voulaient que ça reste secret. Or il se trouve que kamizfrout, l'adaptateur de la VO STF, est un peu trop bavard (tout comme saiyen hunter qui s'est pas mal baladé sur IRC pour annoncer qu'il avait traduit la VO STF...), et il en a parlé autour de lui, sans même préciser qu'il ne fallait pas en parler. Or voilà, l'une des personnes de son entourage est également un ami à moi, et il est venu m'en parler, comme ça, quoi... Il ne savait pas qu'il ne devait pas. Donc, quand je lui ai demandé si je POUVAIS en parler, il m'a dit qu'il n'y avait pas de problème, "puisque c'était officiel". Donc j'en ai parlé...

Il me paraît évident qu'Animeland, pour rester dans les bonnes grâces d'AB (dont je me contrefiche pas mal), et ça se comprend (relations commerciales), a préféré taire cet état de fait...

Maintenant, peut-être qu'ils n'ont pas les droits... Mais dans ce cas vous devrez vous adresser à kamizfrout, qui à une époque était très bavard sur le sujet des droits de Hadès acquis par AB.

Bref, c'est quoi ton argument ici...? :-/

Pour la bonne et simple raison qu'Olivier a des contacts à AB qui nous ont affirmé que rien n'était fait à ce sujet, et que la seule chose officielle c'étaient les droits d'exploitation de la série tv et des films qui avaient été renouvelés.
Selon un ami à moi, dont je ne donnerai le nom que sous la torture (euh...), et à qui je fais une confiance absolue, AB a naguère déposé (entre autres) un brevet sur le nom "Seiya" (ou Seyar, ou les deux...) et "Chevaliers du Zodiaque" pour la France... Ce qui fait que légalement, même si la Tôei revendait les droits à une autre société, cette société serait dans l'obligation de changer le nom du héros (et peut-être ceux d'autres personnages), ainsi que le nom de la série (ni CDZ, ni Saint Seiya, bonjour le casse-tête...). Alors oui, forcément, on va dire qu'AB a dans ces conditions un argument difficilement parable pour faire renouveller ses droits, hein.....? Et puis toutes ces histoires de gros sous... La Tôei se fiche pas mal du sort réservé à sa série à l'étranger. Regardez comme ils s'en foutent du traitement donnné à KotZ... Je crois même que Kurumada a donné son aval pour le massacre... (Té, je croyais pourtant qu'il avait refusé le pilote de film live US... :mdr:)

Pour l'histoire des chevaliers d'argent, ça fait plus de 12 ans que je suis au courant, depuis que j'ai les manga originaux en fait. Pas besoin d'être très futé, il s'uffit d'ouvrir le vol.19 au début, et ce que l'on voit ce sont les tombes profanées des... chevaliers d'argent : "siroé - silver saint", "ptolemy - sagitta - silver", etc.
Oui, c'est connu ça...
Mais je re-cite... "KURUMADA y avait d'ailleurs songé pendant un temps".
Ce n'est pas une "estimation" de votre part, ce n'est pas une extrapolation, c'est une AFFIRMATION.
Donc, soit vous avez repris ma news (où j'étais affirmatif, donnant comme source les liner notes japonaises), soit vous avez fait une extrapolation dans Animeland sans préciser que c'en était une... Dans les deux cas il y a faute. Et tu ne peux pas avoir trouvé l'information dans les liner notes, puisque tu n'as pas donné cette source dans ta liste, et que tu déclares avoir trouvé cette information-là toi-même.

C'est ce que j'avais d'ailleurs dit à Kana dans un long mail que je leur ai envoyé il ya plusieurs années à propos du nom mal ortographié du chevalier de la Flêche. Je leur avais donné en même temps l'ortographe exacte du nom Aiolos, du grec Aeolos/Eole, qu'Ophiucus est le Serpentaire, les attaques hors manga d'Aiolos "Atomic Thunderbolt" et de Thetis "Death Trap Corral".

A ce propos j'ai fourni à Kana la retranscription des noms de tous les Spectres ainsi que leurs attaques en anglais et la traduction, AVANT qu'ils ne commencent la traduction d'Hadès.
Ahhh... C'est donc pour ça que dans ton article tu parles de "Laimi du ver", comme dans le manga ? C'est toi le responsable ?

Dis-moi... Un Spectre qui a des tentacules... Ca te rappelle pas un film d'horreur connu ? Non, pas Urotsukidôji... Evil Dead. C'est qui le réalisateur d'Evil Dead ? Sam Raimi... Comment on écrit Sam Raimi en japonais ? Ra-i-mi (pour les Japonisants : http://movie.goo.ne.jp/cast/10374/).
Oui oui, Ca s'écrit littéralement "Raimi" en japonais, comme le nom du Spectre en katakana... Même si la relation n'a pas été admise officiellement, c'est quand même l'origine la plus crédible. Parce que "Laimi", je ne vois pas d'où ça peut venir. J'imagine que les traducteurs du manga doivent t'être très reconnaissants.
- ----


Suite de l'entretien avec Shakou
Si je mentionne ça, c'est parce que je me souviens t'avoir demandé il y a plus de 10 ans, sur Toon, de vérifier mes traductions (je débutais en jap),
Tu as des logs ? Non, parce que Toon, j'y ai mis 5 fois les pieds dans ma vie à tout casser, hein... En plus en 36 15, ça taxait un maximum, j'y restais 10mn à chaque fois, pas plus... Avec en plus ce clavier pourri de minitel....

ce à quoi tu as très aimablement répondu "tu me fais chier avec tes questions à la con, t'as qu'à acheter Namida !"...
Re-tu as des logs ? Après dix ans tu peux affirmer que je t'ai parlé exactement en ces termes ?
On va dire que je l'ai dit, même si je me vois mal dire ça. On va dire que c'est parce que j'en étais à 10 francs de consultation et que mes économies s'épuisaient, et que j'avais autre chose à faire que de traduire 12.000 trucs pour quelqu'un...
Mais donc ? Ca justifie que tu ne me crédites pas, aujourd'hui ? Parce que tu estimes avoir été floué il y a 10 ans ? Dites donc, chez Animeland ils sont sacrément rancuniers.... Gnéhé.

C'est bête, LA tu aurais pu être effectivement crédité, mais bon, comme j'ai dû me démerder tout seul...
Etre crédité où ? Pour quoi ?
Et si tu m'avais proposé ça sur RTEL par exemple, je t'aurais aidé. J'y passais un temps fou... (Forcément, en 3614...)

Pour la critique de KOTZ, à la date où j'ai bouclé mon article, seuls 2 épisodes avaient été diffusés. On a vu plusieurs extraits chez Olivier, les choses qui m'ont choquées sont le sang devenu gris/bleu, les censures, le géné, les nouvelles musiques, et Shaina qui dit "next time we meet I'll be wearing my cloth" ce à quoi seiya répond comme un con "sounds like fun"... visiblement on est choqué par les mêmes choses.

Dès le début de la diffusion de Saint Seiya aux States, je me suis inscrit sur le site de toonzone pour être au courant de tout ce qui était modifié. J'ai également visité le site officiel.

Entretemps j'ai découvert toutes les autres bourdes : Hyôga qui dit "dude" à tout bout de champ, Ikki qui nous sort quand on lui demande pourquoi il a changé "What d'ya expect, I was sent to DOOM Island, not balloon Island, you fool mwhahahaha !!", que Seiya, frappé par le ankoku ryû sei ken demande à Shun de se dépêcher de le hisser, etyc, etc. Bref, pas besoin de Cyna.net pour connaitre le traitement réservé à Saint Seiya aux USA.

J'arrête là pour l'instant, je continuerai plus tard.

Ah oui, quand on s'est vus, je t'ai juste dit que je visitais souvent ton site,
Tu as parlé de mon blog...

jamais que je lisais les news, nuance ! Ce que j'adore sur Cyna.net, ce sont tes règlements de compte, c'est encore mieux que le Jerry Springer Show (c'est ce que je t'ai dit, je suis là uniquement pour le fun)
Ah, ben tiens...
Tu ne m'as jamais dit ça, et tu m'as félicité pour mon site... Dont tu étais très fan, etc, etc... C'est pas gentil de revenir sur ton opinion et de me balancer à la tronche que tu ne venais ici que pour les flame-wars... Tu es donc un détracteur, finalement ?

A propos... Les règlements de compte ? Mais... C'est sur la section news, ça ? Comment tu fais le tri ? Non, parce qu'en général mes règlements de compte se font dans les news en eux-mêmes, je ne fais pas spécialement de news consacrées... En gros, il faut tout lire pour savourer. Et c'est étrange, en tant que fan auto-proclamé de Saint Seiya (et, tout de même, auteur d'un dossier sur le sujet dans Animeland... Pas un petit fan de rien du tout, quoi !), de "snobber" les informations pour la plupart exclusives de Cyna sur sa série préférée, pour lire à la place des compte-rendus de flame-wars... Enfin, en tout cas, Shakou, tu auras au moins ici la satisfaction de regarder un Jerry Springer Show qui t'est consacré. C'est pas beau la vie ?

Depuis qu'Olivier nous a virés, les choses ont bien changé !!! Nous serions devenus persona non grata ?

Il "continuera son post plus tard", comme il le dit, mais peu après il ajoute ceci :
Bon, moi j'arrête de poster ici, de toute façon je peux démonter les arguments un à un,
A ce petit jeu-là j'ai rarement été dépassé...
Tu crois que je parle dans le vide ? Que je ne me suis pas assuré que j'étais dans le vrai ?
Tu n'as répondu qu'à la moitié de mon premier post, et maintenant tu en as un autre sur lequel il va falloir argumenter aussi...

alors je ne vois pas l'intérêt de me justifier davantage.
Oui, par exemple reconnaître que tu t'es servi de mon site (bon sang, tu m'as dit en face que tu l'adorais !!). Et peut-être envisager de publier un erratum et de le créditer, dans le prochain numéro ?

Maintenant c'est vrai que je fais énormément de recherches sur Saint seiya, à plus forte raison quand j'écris un article, et que je visite donc beaucoup, beaucoup de sites.. Si celui de naoki m'a influencé d'une quelconque manière, j'en suis navré.
Tiens ! Shakou décide qu'il "peut démonter les arguments un à un" (donc il peut laver son honneur), mais s'en va. Psychologie inversée, quelque chose comme ça ? Moi aussi je peux démonter ses arguments... D'ailleurs je le prouve plus bas. Visiblement, il y a eu un changement de politique durant les quelques heures séparant ces posts. Gageons qu'Animeland a conseillé à Shakou de ne pas envenimer les choses, et d'ajouter une clause spécifiant que "toute ressemblance avec mon site serait une pure coïncidence". Avoue quand même, Shakou : si tu étais sûr de ta bonne foi, tu n'aurais jamais ajouté ça... Tu pourrais commencer par éviter d'insinuer que tu ne t'es JAMAIS servi de Cyna... Que je sache, je ne t'ai pas accusé d'avoir fait TOUT ton dossier à partir de Cyna, hein ! Je ne fais que mettre en valeur les passages qui prouvent que tu t'es servi de Cyna, ce que j'oppose à ton discours d'innocence assez écoeurant.

Aiolos (le même que sur le forum LO) répond, amusé et tout à fait dans le vrai : "Ce n'est pas ça le probleme [que tu te sois inspiré du site de Naoki]. Pas du tout même, je pense que Naoki est ravis que des personnes soient influencées par son travail. C'est juste créditer les sites, et puis un lien vers Cyna ou quelques autres sites aurait été un plus pour le lecteur."

C'est un peu comme avec Le Roi Lion. Dans leur DVD, ils expliquent pendant 5mn les influences de la Bible (!) et de Hamlet (!!!!!!), mais aucune trace du Roi Léo de Tezuka... La veuve du mangaka n'a jamais demandé d'argent, juste à ce que son mari soit crédité. Ce qu'elle n'a jamais eu. Et je ne demande pas à Pierre Senninger de partager le montant de sa pige pour ce dossier, mais de partager les crédits avec qui de droit.
- ----
Et maintenant nous passons à un post d'Arion, qui est intervenu pour mettre en valeur les ressemblances avec Burning Blood, jusqu'à des coïncidences troublantes de six mots se suivant d'affilée et se retrouvant dans Animeland...


Arion entre dans la danse

Il faut préciser une chose... Cela ne me dérange pas du tout que l'on se serve de nos infos, bien au contraire. Par contre, j'aurais apprécié un petit crédit... Car dire que tu as lu Cyna mais pas les news, ça me semble un peu gros quand même. Insinuer que Cyna n'a absolument pas servi, également. De nombreux passages prouvent le contraire. Aucun problème, en soi, mais j'aurais apprécié un petit remerciement, au moins. Maintenant, à voir le mépris que nourrit Pierre / Shakou envers Cyna et ses auteurs, je suis guère surpris. Je suppose que la malheureuse histoire avec Olivier y est pour beaucoup... :-/

Dans l'article de Pierre, j'ai donc trouvé quelques passages largement inspiré de mon article "Renaissance" (tiens, l'article de Pierre / shakou s'appèle comme ça dans Animeland... :-D), publié sur Burning Blood il y a déjà pas mal de mois et figurant depuis quelques temps sur Cyna.

_____

Lui : Depuis ce jour, les fans n'ont cessé d'attendre un revirement et guettaient anxieusement les dates anniversaires de leur série culte, en espérant voir leur rêve se concrétiser finalement.

Moi : Les aficionados de l'œuvre de Kurumada ont toujours attendu les dates anniversaires de la série avec une certaine impatience, espérant un geste de la part de la Toei ou de Kurumada lui-même.
_____

Lui : Yokote Michiko est, paraît-il, une grande fan de Saint Seiya

Moi : Michiko Yokote (...) Il s'agit d'une excellente scénariste - qui plus est fervente passionnée de Saint Seiya ! (J'avais lu ça sur le site web d'un des membres du staff japonais, je n'ai jamais vu cette mention ailleurs......)
_____

Et même dans mon article "Hadès" sur Burning Blood :

Lui : Kurumada continuait en effet son oeuvre avec le chapitre Hadès, apportant ainsi les réponses à toutes les questions laissées en suspend dans les chapitres précédents

Moi : Ce chapitre est pourtant devenu le plus intense pour beaucoup, et apporte surtout bon nombre de réponses aux questions posées tout au long du périple de nos chevaliers favoris.

ou encore (article "Anthologie") :

Moi : Masami Kurumada, lui, poursuit son manga avec la saga Hadès, laquelle apporte toutes les réponses aux questions posées durant la série (...)
_____

Lui : Malheureusement, l'audience de la série TV étant en chute libre, Bandaï, principal sponsor, préféra se désister et refusa de promouvoir l'adaptation d'Hadès en anime.

Moi : Poseïdon n'avait guère passionné les foules, que ce soit en Europe ou au Japon. Et le public nippon commençait franchement à se désintéresser de l'oeuvre fétiche de Kurumada. Bandaï décide de stopper son sponsoring de la série à la fin de Poseïdon, nullement intéressé par un Hadès Chapter (...)

J'ai même trouvé une alternative plus proche, encore, dans mon article "anthologie" écrit pour Manga Distribution :

Moi : La fin de The Poseïdon sonne le glas de l'anime et conclut l'oeuvre en queue de poisson ! L'audience en chute libre a convaincu les dirigeants de Bandaï de retirer leurs billes du jeu (...).
_____

Lui : Dans l'OAV 3, par exemple, on a droit à un passage dans lequel Tatsumi tente d'empêcher Shun de se rendre au Sanctuaire à coups de bâton de Kendô

Moi : Scènes inédites. Dans l'OAV 3, Tatsumi essaie d'empêcher Shun de se rendre au Sanctuaire en l'attaquant avec son bon vieux bâton de kendo.

Quelques exemples, au pif...

Bon, je ne dis pas que c'est forcément volontaire (enfin, je l'espère)... Il s'agit peut-être de réminiscences de la lecture de ces articles... Mais j'aurais au moins apprécié que Pierre / Shakou reconnaisse les avoir lus......

Ce qui me dérange, moi, c'est le côté :

"Quoi ? Cyna ? C'est quoi ? Ah oui, j'y suis passé deux secondes mais j'ai pas vu les news... Y a pas que ce site à donner des infos..."

C'est effectivement le cas. Il existe beaucoup de sites StS... Mais quand on voit le nombre de passages flagrant clairement tirés de notre sitounet, y a de quoi se poser des questions. Surtout quand on remet tout ça dans le contexte de notre brouille avec Olivier Fallaix (ton grand copain, que tu as défendu bec et ongles contre nous sur le forum Loga Rythme)... Je suppose qu'il aura bien pris de t'inculquer le nouveau slogan : "Cyna = caca".

On veut juste un chouïa de reconnaissance ou en tout cas un minimum de respect pour notre labeur. ;-(

Bouhouhouhouuuuuuuu !
- ----


Artbook traduit ?

Effectivement, si l'on ne considère que l'exemple de Michiko Yokote (qui m'avait échappé dans ma première liste de doléances), il n'y a que sur Cyna qu'il a été dit qu'elle était fan de Saint Seiya... En fait, après avoir relu l'interview de Yokote dans l'artbook, à aucun moment elle ne dit qu'elle est fan. Elle dit juste qu'elle était surprise qu'on lui propose ce travail alors que ce n'était pas forcément fait pour elle... Donc à la lecture de l'article on pourrait même croire qu'elle n'est pas fan...

Shakou dit que son élève (élève ?!) a traduit l'artbook pour lui... Si c'était vrai, pourquoi n'y a-t-il vraiment aucun élément original de l'artbook dans ton article ? Rien que dans cette interview de Yokote, il y a plein de jolies anecdotes sur ses raisons de choisir tel titre, sur ce qu'elle a ressenti en écrivant la scène de la mort de Saori, etc, etc. Il y avait matière à faire de l'inédit par rapport à Cyna, quelque chose qu'il puisse brandir en disant, "Regardez, ça, ça n'était pas sur Cyna ni nulle part ailleurs !", mais non, Shakou n'a fait que piocher ailleurs, et n'a absolument rien fait traduire...

C'est à partir du moment où Shakou a complètement arrêté de discuter avec nous sur le sujet, que j'ai décidé de porter le débat au public.


Epilogue : Rendez à César...!

Nous demandons simplement à être crédités. Plus spécifiquement, le site Cyna.net et ses auteurs René-Gilles Deberdt et Ludovic Gottigny. Cela nous paraît normal, et c'est ce qui aurait dû être fait dès le départ.

Nous demandons également au rédacteur en chef d'Animeland, YWL, de publier des excuses concernant les propos tenus à notre encontre alors qu'il ne nous connaît pas (et nous sommes poussés à penser que ce n'était pas la première fois que ça arrivait), et ses accusations de mensonge quand il reconnaît lui-même ne pas avoir étudié le dossier. Pour plus d'informations sur ce sujet, reportez-vous à ses mails reproduits dans la section des Compléments.

En attendant une conclusion satisfaisante à cette histoire, nous sommes toutefois, comme toujours, disposés à publier ici les réactions officielles (droit de réponse), ou officieuses, des divers acteurs de l'affaire. Nous rappelons seulement une dernière fois que notre combat n'est pas mené contre le magazine Animeland, mais contre les personnes nommément citées dans l'article, qui ont pour nous entaché son image.

Pour information, dans son numéro 62 de juin 2000, Animeland avait publié, à propos de l'histoire de Nataly Lagrée, ces quelques lignes :

Nous tenons à informer nos lecteurs que l'auteur du dossier Urusei Yatsura, paru dans les numéros 59 et 60 d'Animeland, s'est pour parties, largement inspiré de plusieurs sources, en particulier des éditions Viz Comics et Animeigo, et des textes du site Internet www.tomobiki.com de Mason PROULX, textes que l'on retrouve par ailleurs sur de nombreux autres sites. La rédaction, qui regrette de ne pas en avoir eu connaissance, présente aux auteurs respectifs toutes ses excuses.

Nous ne voyons pas en quoi ce type d'addendum était envisageable il y a 4 ans, et plus maintenant. Si effectivement Animeland ne répond pas à nos demandes, nous n'irons pas plus loin que ce dossier, qui a été suffisamment douloureux à rédiger. Nous voulons tourner la page, mais il était important pour nous de faire connaître à nos lecteurs cette mésaventure qui nous est arrivée, et le comportement que peuvent avoir certains rédacteurs et responsables d'Animeland envers d'honnêtes passionnés. Si Animeland ne nous crédite pas, ce ne sera qu'une preuve supplémentaire d'une mauvaise volonté dont un magazine professionnel ne devrait pas s'enorgueillir.
_____

Voici maintenant en complément, les mails de YWL (rédacteur en chef d'Animeland) à un lecteur neutre, pour montrer à quel point il est rempli de préjugés sur Cyna, et les mails d'Arion à Olivier Fallaix, dans lesquels il exprime toute sa détresse au moment où il a découvert les interviews de Gégé dans Animeland, confirmant nos craintes d'alors. Ce sont des lectures assez longues, mais qui apportent de nombreux détails sur l'affaire.
- ----


Complément : L'avis du rédacteur en chef

Une personne sans aucun lien avec nous ni Animeland, qui n'arrivait pas à décider s'il fallait faire confiance à Cyna ou à Animeland dans cette affaire, a pris le parti d'écrire à YWL sur le sujet. Il a posté sa réponse sur un forum public. Elle est très intéressante dans le sens où il démontre, si c'était nécessaire, qu'il n'a jamais hésité à médire sur le dos de ma personne (Naoki), bien que je ne le connaisse pas personnellement.

Monsieur,

Naoki, plus connu sous son vrai nom René Gilles Deberdt est bien connu pour ce genre de provocation. Son caractère égocentrique le conduit souvent à croire qu'il est le seul capable de traiter de certains sujets, Saint Seiya en premier lieu.
Il réagit souvent de manière outrancière à nombre de publications.. ; Et de donner son avis personnel sur tout, sur des pages et des pages...

Libre à vous de croire ce que vous voulez.
Mais il va sans dire que ses propos sont un tissu de mensonge.

Cordialement,

Yvan WEST LAURENCE
Dommage pour un rédacteur en chef de faire des fautes d'orthographe, mais passons. Je suis donc "bien connu pour ce genre de provocation". Pourriez-vous être plus précis, peut-être ? Non ? Pas d'exemples ? Est-ce de la provocation que de venir réclamer réparation à un tort qui m'a été fait ? Est-ce que l'important n'est pas de savoir si je dis la vérité ou pas ? Et s'il me connaît bien, c'est qu'il lit Cyna ? Pourquoi est-ce qu'il le lirait s'il le considérait comme l'oeuvre d'un menteur ? Et est-ce que "donner son avis personnel" est une mauvaise chose ?

Je peux continuer comme ça sur des pages et des pages, oui... Sur ce point-là il a tout à fait raison. Mais est-ce que la longueur d'un propos dessert pour autant sa légitimité ?

Mes propos sont donc, on le retiendra, un "tissu de mensonge" (ou il y a une faute d'orthographe, ou je n'ai dit qu'un seul mensonge, mais sur un gros tissu). Il ne donne pas de détails. C'est dommage, parce que comme il y a plein de choses vraies et facilement vérifiables dans mes accusations, ce n'est pas très crédible de les appeler "tissu de mensonges". Yvan West Laurence est rédacteur en chef d'un magazine qui tire à une centaine de milliers d'exemplaires. Croyez-vous qu'il soit conscient de ses responsabilités vis-à-vis de son lectorat ? Et si oui, dans quelle mesure pouvons-nous lui accorder crédit quand il se met à parler sans argumentation forte pour appuyer ses propos ? Le professionnalisme du journaliste n'est-il pas d'abord de vérifier ses dires, et de bien présenter ses idées ? Où est la déontologie chez Animeland ?

Vous reprendrez bien un peu de diffamation ? Alors deuxième mail. Je mets mes réponses directement sous les propos, mais je n'ai rien retiré.

Quant à dire que je suis en froid avec RGD, c'est faux. Le contraire est vrai :
Non. Je n'ai jamais été froid envers YWL. En fait, à plusieurs reprises j'ai essayé de lui demander pourquoi il me traitait comme un idiot. Quoi de plus agréable que de recevoir en réponse un grand éclat de rire de la part de lui et ses amis (notamment à la convention Planète Mangas en mars 1996, ou encore au BD Expo de la même année). Ah, forcément, ça doit lui faire mal au coeur de devoir reconnaître que son magazine a gagné de l'argent grâce à des informations récupérées tranquillement sur mon site.

aucun des contacts, fussent ils amicaux, de départ de RGD n'ont durés.
Dois-je citer les Cynéens et rédacteurs de Cyna, dont je connais certains depuis 1991 ? Dois-je citer mes amitiés dans le milieu professionnel ? Dois-je tout simplement énumérer tous les participants, présents ou passés, d'Animeland avec qui je suis en bons termes ? Non, je ne perdrai pas de temps à ça. Mais si l'on se tient juste au pilier d'Animeland qu'est Pierre Giner, que je connais depuis 1995, il m'a bel et bien assuré de son soutien dans l'affaire... Nos problèmes avec certaines personnes ne remettent pas en question l'estime que nous portons aux autres rédacteurs du magazine. Quant à Olivier Fallaix, j'ai fait de mon mieux pour préserver mon amitié naissante avec lui, étant donné sa courtoisie et les nombreuses affinités que nous avions à la base (musique d'animation et staff, notamment). Mais à partir du moment où il semble être responsable de nos ennuis, peut-être m'étais-je trop avancé.

Les problèmes ont toujours surgis de son côté...
Je n'ai jamais demandé à Animeland de venir se servir de nos informations sans nous créditer...

Il a, il faut bien l'admettre, plus d'ennemis que d'amis, que ce soit chez les fans ou la profession.
Pourquoi ? Il a un compteur ?
Et la profession, depuis quand je ne suis pas en bons termes avec elle ? Je ne connais que Déclic Images (amis), Mangas (no comment), et c'est tout. Les autres personnes avec qui j'avais des contacts dans le milieu professionnel sont soit retirées du milieu, soit décédées. YWL est très mal placé pour faire le décompte. Surtout que je ne veux pas mettre en valeur la réputation qu'il a au sein même de la rédaction d'Animeland... On a tous notre petit caractère, n'est-ce pas ? Moi-même je ne suis pas toujours très fréquentable... Mais est-ce que je me permets pour autant de dire du mal de lui dans son dos ? Absolument pas.

C'est d'ailleurs dommage car il fait partie des rares personnes à pouvoir s'exprimer dans un français correct sur le net (et avant cela sur minitel)... Mais il utilise ce qui pourrait être appelé actuellement un "don" à mauvais escient.
Après un an de travail pour la communauté, à traquer quotidiennement les dernières news du Japon sur Saint Seiya, à faire l'un des sites les plus respectables sur le sujet, et tout cela gratuitement, je pense qu'Arion et moi pouvons nous sentir blessés d'apprendre que YWL juge que nous travaillons à "mauvais escient. Edite-t-il Animeland gratuitement ? Non. Animeland s'est-il servi de nos informations ? Oui. Nous laissons les lecteurs juges.
- ----


Complément : Réponse au 3ème mail de YWL
Avant toute chose, je vais pouvoir en discuter plus sereinement avec le principal intéressé, à savoir Olivier Fallaix.
Nous n'avons pas eu de nouvelles sur le sujet depuis....? Ont-ils simplement établi une stratégie sur la façon de gérer l'histoire ? Qu'ils ne s'inquiètent pas trop... Cyna n'a que 2000 lecteurs par jour. Et combien d'entre eux auront le courage de lire ce dossier ? Ils n'ont pas à s'inquiéter à l'idée que leur lectorat s'effrite...

Maintenant, pour aller à l'essentiel, je dirai que ces histoires ne regardent que ces personnes.. ;
Pas lui, donc ? Alors pourquoi donner son avis sur moi ?
Et surtout, pourquoi se déresponsabiliser d'un dossier publié dans ses pages ? Quel est le rôle de YWL dans Animeland ? N'est-il pas censé s'occuper de ce type d'affaires ? De s'assurer qu'Animeland suit une route droite et ne soit pas entaché par des problèmes de respect des personnes ayant contribué à dénicher les informations du magazine, et donc à améliorer un tant soit peu l'intérêt de celui-ci ?

C'est même plus de l'enfantillage à ce niveau là, c'est de la bêtise pure et simple.
YWL accorde donc sa clémence aux voleurs d'articles, et encourage tous les rédacteurs d'Animeland et du monde entier à dépouiller les sites web gratuits de tout leur contenu intéressant et d'aller les faire publier contre rémunération. Bonne idée, tiens !

A lire ces lignes on pourrait croire que publier des écrits dans AL est le saint des saints, le but ultime, la reconnaissance entre toute...
Pour Gérald Ory, c'était visiblement le cas. Pour ma part, je pense que le fait que je n'aie jamais proposé mes services à la revue aurait dû le mettre sur la voie quant à mon "but ultime" personnel.

C'est idiot. Je connais même pas ce gars.
Alors comment peut-il prendre sa défense par rapport à moi ? Il ne connaît aucun d'entre nous !

Et le peu qu'il aura en pige est loin d'être une fortune...
C'est déjà plus que ce qu'Arion et moi avons gagné à nous faire voler nos articles, nos news, ou à nous faire jeter dehors après notre travail sur les livrets...

Non, tout ça sent le règlement de compte à plein nez entre plusieurs personnes qui se prennent beaucoup trop au sérieux.
Il y a de l'argent en jeu... Et des lecteurs... Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, Saint Seiya fait vendre, Saint Seiya est en couverture d'Animeland 97, et les faits sont là : le dossier d'Animeland utilise les travaux de Cyna.

Cette affaire concerne essentiellement Logarythme et Olivier Fallaix qui auront le droit de se sentir atteint, les responsables n'ont plus qu'à bien se tenir.
Se déresponsabilise-t-il du dossier en question ? Et pourquoi Loga-Rythme ? Cette société n'a rien à voir avec le dossier d'Animeland. Je n'ai de déboires avec eux que par rapport à Olivier Fallaix. La seule et unique fois où j'ai entendu parler d'une autre personne de LR, c'est de monsieur Huchez, son patron, qui aurait déclaré à un dirigeant de Déclic Images qu'il était très fier des coffrets Eternal Edition qu'il venait de sortir. Pour ma part, je crois que ça s'apparente à des félicitations envers l'équipe qui était en place à l'époque.

Si je devais passer mon temps à vérifier toutes les sources de mes rédacteurs je n'en aurai pas fini...
Notons ici que YWL reconnaît ne pas avoir vérifié la véracité de mes propos. Il ne sait donc pas si je dis la vérité. Conclusion : en disant deux mails plus haut que mes propos étaient un "tissu de mensonge(s)", il s'est permis de donner un jugement biaisé sur ma personne, et a tenté de me rendre responsable d'une affaire dont je suis la victime.

C'est honteux.

C'est une question de confiance toute naturellement. Le compositeur des musiques de Saint Seiya avait été approché, on nous a proposé de profiter de l'occasion pour publier l'interview ainsi réalisée... Et j'ai beau relire les propos de RGD, je ne vois pas en quoi cela est gênant que ce brave Gérald ne tienne pas au courant RGD de sa visite à ces personnes au Japon.
C'est gênant que quelqu'un que j'invite sur un projet, décide de ne prévenir que le responsable du projet de ce qu'il va faire -- surtout quand le responsable en question s'occupe également de la rédaction d'un dossier Saint Seiya pour Animeland, dont il ne nous a jamais parlé. Et c'est gênant qu'il ne nous propose pas de poser des questions à Yokoyama et Kawashima, alors qu'il y avait tant à explorer.

En quoi RGD et je sais plus qui auraient été bafoués ? C'est une affaire qui regarde ce fameux Gérald et Olivier qui a vu là l'occasion de compléter notre dossier Saint Seiya de décembre.
Dossier également complété par nos soins, et sans aucun crédit... Olivier n'aurait jamais pris la peine de vérifier un à un tous les titres d'oeuvres donnés par Gérald, et s'assurer qu'il s'agissait de la bonne transcription. Quand on a passé plusieurs heures sur certains titres qui étaient retranscrits n'importe comment (Gégé n'ayant visiblement qu'une connaissance fort limitée des... hiragana), et que "l'auteur" nous explique qu'il ne peut fournir ses sources en japonais parce qu'il les a "perdues", il y a de quoi sourire que de voir ces titres, corrigés par mes propres soins, dans Animeland... Et même quand on ne parle plus des titres... J'ai dû par exemple batailler sec pour faire imposer la date de 1982 pour la sortie en salles du film Haguregumo, Gégé insistant pour dire que c'était 1981 (probablement la date où Yokoyama en avait composé la BO, mais quel intérêt dans ce dossier ?). Bien entendu, dans le dossier d'Animeland, crédité à son nom, c'est la date de 1982 qui est utilisée. Evidemment, tout le monde s'en fiche, de la date, mais Gégé a évité de justesse de se faire remarquer auprès des connaisseurs. Par contre, comme nous n'avons aucun lien avec le quatrième livret de l'Eternal Edition, nous n'avons pu corriger la biographie de Yokoyama que Gégé y a rédigée... De fait, nous avons droit pour 1992 à un "Taiheihyô Nikakeru Niji" au lieu de "Taiheiyô ni kakeru niji". Aussi subtile puisse être cette erreur, elle n'en démontre pas moins que Gégé n'a qu'une connaissance très limitée du japonais, et n'essaie malheureusement pas de faire un effort pour vérifier ses retranscriptions.

De mon point de vue c'est faire vraiment toute une montagne de pas grand chose, pour ne pas dire qu'il ne s'agit que de chamailleries dignes de collégiens attardés.
Ah oui, toute une "montagne" pour pas grand-chose...
Alors j'imagine que ça ne sera pas grand-chose pour Animeland de répondre à nos demandes.
- ----


Complément : Mails d'Arion à Olivier

Du 1er au 4 décembre, Arion et Olivier ont échangé quelques mails que nous avons décidé de rendre publics, parce que les idées qu'Arion y exprime sont universelles.


Complément : Premier mail d'Arion

Salut Olivier...

Je tenais à te donner cette copie du mail que j'ai envoyé à gérald
Ory (Gégé)... Car cela te concerne. Et ce message parle de lui-même.

Le dernier Animeland est sortit...
Tu sais Gégé, celui avec les interview de Yokoyama et Kawashima que tu as habilement négociées avec Olivier Fallaix pour Animeland...

Voilà donc pourquoi Olivier prenait ta défense contre vents et marées, contre toute logique... Voilà pourquoi il restait sourd à nos complaintes, à nos demandes d'explications à propos de la nonchalance que tu affichais dans ton travail... Ton esprit était certainement un peu brûmeux à cause de l'excitation que te procurais la future rencontre d'avec tes idôles au Japon. Ce n'est à mon sens pas une raison suffisante pour bâcler un travail, tourner tes colègues en bourrique et les sacrifier à ta propre gloire égoïste.

Voilà pourquoi Olivier s'est séparé des deux membres les plus productifs et les plus bosseurs du trio censé réaliser les livrets Loga-Rythme.

Voilà pourquoi, au final, Naoki et moi-même avons été viré alors que tu es resté dans l'équipe, en toute injustice. Voilà la fameuse raison que j'ai toujours cherchée... Voilà la réponse à mes interrogations face à l'injustice dont j'estimais avoir été la victime tout comme avec Naoki.

Tout ça parceque tu avais effectivement assuré tes arrières avec lui.

C'est finement joué... Et ça me brise le coeur.

Il me reste l'énorme tristesse et la grande colère de constater que nous avons été entièrement les victimes de cet arrangement secret... Cet arrangement secret que nous avions soulever comme la cause de notre éviction dès l'annonce de celle-ci et qu'Olivier avait toujours nié... Olivier n'avait jamais relevé ces allusions dans les mails que nous lui avons envoyé... C'est ce qui me désole et m'attère encore plus.

Nous avons fait les frais de deux coinvoitises... Celle d'Olivier pour des interviews inédites a publier dans Animeland. La tienne pour avoir ton nom dans le prestigieux Animeland.

Ces interview que tu évoquais en privé avec Olivier au moment où tu devais injecter du temps dans ton travail pour les livrets. Pendant que nous bossions pour réparer tes erreurs, tu jouais au businesseman.

Ces livrets, finalement, tu t'en ais toujours foutu comme de l'an 40...
Alors que c'était un plaisir immense pour moi. Une joie de gamin, de pouvoir
écrire sur ma série culte. Même gratuitement. Je me FOUT de l'argent. Ce qui
m'intéresse, c'est écrire. Sérieusement, avec passion.

Pour toi, par contre, ces livrets (sur lesquels nous avons eu la faiblesse de t'INVITER en toute confiance et en toute amitié), c'était l'occasion de "rencontrer" Olivier Fallaix et de vendre tes prochaines aquisition... Pour avoir ton nom dans les pages d'Animeland.

Au final, j'ai plus de tristesse que de véritable colère. Je suis complètement désillusionné par tant de mensonges et de bassesses. Il me reste l'impression d'avoir été volé, floué et humilié...

C'est un véritable scandale dont je ne me remetterai pas de sitôt.

La bassesse est sans fond, la traîtrise l'est encore plus...

Tristement vôtre...


Complément : Second mail d'Arion

Deuxième mail, après la réponse d'Olivier...

>Moi ca me desole que cette histoire te mette dans cet etat la.

Si tu savais...
Je vais te dire une chose qui va peut-être te surprendre : je suis un gars sans histoires, très sociable, souriant, disponible, passionné, ayant fait de nombreux travaux pour différentes boîtes sans aucun accro... J'ai toujours fait preuve de la plus grande attention et la plus grande humilité dans mon travail... Je ne me suis jamais pris pour ce que je n'étais pas. Ma réputation est vierge, je traite toujours les gens avec respects quand ils le méritent. Je sais où est ma place.
J'avais énormément de respect pour toi et ta carrière, comme pour tous les autres pilliers du milieu.

De nombreux travaux, donc, et c'est la PREMIERE FOIS que j'ai été traité comme ça sur un projet, qui de plus, ne devait pas me rapporter le moindre kopek. C'est la première fois que j'ai été victime d'une telle injustice et d'un tel dédain.

Et tout ça, c'est Gérald qui en est le responsable.

C'est notre faute, de ce côté là. On a introduit le loup dans la bergerie alors qu'on lui faisait confiance. C'était un ami, et il s'est SERVI DE NOUS. Il remettait un travail bâclé, de véritables torchons bourrés de fautes, avec une nonchalance et un détachement frisant l'insulte... Des copier/coller de son site, tout ça parce qu'il était "accaparé" par les préparatifs de son voyage au Japon. Il ne trouvait pas le temps de répondre à nos questions sur son travail, nous laissant faire tout le boulot.

Par contre, il trouvait toujours le temps de discuter avec TOI en privé pour négocier les interviews de Yokoyama et Kawashima, et tout ça dans NOTRE DOS pendant qu'on était occupé à s'énerver sur ses écrits. Pendant tout ce temps, monsieur Ory s'est servit de nous pour approcher monsieur Fallaix, éminent membre du non moins éminent magazine Animeland pour pouvoir lui vendre ses interview. Naoki et moi n'étions qu'une passerelle pour ses projets "supérieurs".

Il n'en a jamais rien eu à secouer, des livrets ! Il n'a JAMAIS daigner répondre à nos demandes d'explications, à nos demande d'efforts, il n'a jamais fait le moindre geste qui tendrait à démontrer un quelconque intérêt pour ce travail. Nous avions introduit un arriviste, un putain d'ingrat... On pensait lui faire plaisir, il nous a lâchement poignardé dans le dos.

L'ayant fait venir sur le projet, Naoki avait tout à fait le droit de se séparer de lui... Mais contre vents et marées, tu as tenu bon, tu as toujours supporté le loup en toute occasion, tu n'as jamais pris la peine de nous soutenir même sur quelques points, alors qu'il était évident que Gérald Ory nétait qu'un poids mort sur ce projet. Au passage, en nous donnant le rôle de bad guys égocentriques tu lui donnais encore une fois raison. Il n'était que le pauvre innocent maltraité par deux couillons à l'égo surdimensionné.

Mais BON DIEU, c'est en partie pour TOI qu'on essayait de faire un excellent boulot, pour TA boîte, et gratuitement par dessus le marché ! C'est en partie pour TOI qu'on se démenait pour faire de beaux livrets... Pour Saint Seiya, notre véritable passion. Et c'est pour TA boîte qu'on repassait derrière Gérald pour corriger ses torchons. C'est en partie pour TOI qu'on lui intimait de faire des efforts.

Mais évidement, à partir du moment où tu avais signé un pacte secret avec Gérald à propos des interviews, il t'était impossible de prendre parti contre lui. Tu as pris parti pour un homme nonchalant, irrespectueux et ingrat, par pur intérêt, par pure convoitise... Il t'apromit quelque chose qui valait bien plus à tes yeux que les deux grognons qui suaient sang et eaux pour des livrets CD que ta société devait éditer. Deux belles interview de Seiji Yokoyama et Kazuko Kawashima, signées Gérald Ory. Quel hasard, tout de même.

A partir du moment où nous avions appris la rencontre de Gérald avec Yokoyama au japon (rappelons qu'il n'avait pas cru bon de nous prévenir, tu as été au courant avant nous bien entendu !) et à partir du moment où ton jugement semblait décidément trop partial, nous avions compris... D'ailleurs, quand nous avons soulevé assez rapidement que cela était dû à votre pacte, ni toi ni Gérald n'aviez daigné répondre.

Encore maintenant, Gérald se calfeutre dans un silence des plus évocateur et qui n'aura berné personne.

J'espère que c'est la honte qui le pousse à agir de la sorte...

Si il ne lui reste que la honte, moi il ne me reste que le sentiment d'avoir servi de monnaie d'échange dans un deal entre businessmen.

Et vive la passion.
- ----


Complément : Troisième mail d'Arion

Excusez les fôtes d'ortographes qui jalonnent ce mail... Il a été écrit très rapidement, sans relecture et avec la rage et la tristesse au ventre.

Bonsoir Olivier.

>Je pense aussi être quelqu'un de sociable et pour moi aussi, c'est la
>première fois que cela se passe ainsi. J'ai sollicité une nouvelle
>collaboration pour faire le CD de Candy et il n'y a eu aucun accro !

Ce n'est pas comparable, et tu le sais. Dans l'équipe Candy, il n'y avait pas un judas pour poignarder ses collègues dans le dos, faire un travail de merde et donner du boulot supplémentaires aux autres.

>Je trouve dommage que tu ne veuille pas que l'on se parle de vive voix.

Je crois que c'est inutile à partir du moment où tu nous dis "qu'on se monte la tête". Si c'est pour t'entendre dire qu'on est des chieurs égocentriques paranoïaques, ce n'est pas la peine... Je suis déjà assez peiné comme ça pour devoir encore t'endendre prendre la défense de Gérald.

>Je reste persuadé que depuis le début vous faites tous les deux fausse
>route. Il n'y a jamais eu de complot ni de tractations secrètes entre gege
>et moi. Mais surtout, vous vous trompez complètement sur lui, mais bon,
>on ne va pas refaire le débat.

On se "trompe" complètement sur lui ? Dans quel sens ?
Tu nierais le fait que son travail laissait à désirer sur les livrets ? Tu nierais le fait qu'il n'a jamais voulu entretenir un dialogue avec nous pour pouvoir faire avancer les choses ? Tu nierais le fait qu'il était trop accaparé par son voyage au Japon et sa rencontre avec Yokoyama (à propos de laquelle il nous a prévenu à la dernière minute sans même avoir eu la gentillesse - comme nous l'avions fait en l'invitant sur les livrets - de nous demander si nous avions quelque chose à demander à notre idôle commune !!) pour pouvoir faire un boulot correct sans entraîner ses collègues dans une relation conflictuelle avec lui et le chef de projet ?

Et enfin, tu nierais le fait qu'il ne répond toujours pas à mes mails actuels lui demandant de s'expliquer sur cette "tractation" concernant les interviews, ce qui confirme pleinement mes soupçons à votre sujet ?

>La seule chose que je voudrais te dire, c'est que je trouve dommage que
>tu ne sois pas fier de ton travail.

Mais, Olivier, où ai-je dis que je n'étais pas fier de mon travail ? Bien au contraire, je t'assure ! Les articles que j'ai écris avec Naoki comptent parmi les meilleurs que j'ai jamais réalisés et j'en suis très fier ! Ils trônent tous sur Cyna, bien en évidence. Et malgré tout ce qui est arrivé, je suis néanmoins heureux et fier d'avoir pu participer à l'aventure, même si l'aventure s'est terminée par un "coeur brisé" et beaucoup d'amertume et de ressentiment.

>Pour moi, la sortie des CD est bien plus importante qu'une interview dans
>Animeland.

Tu n'as pas compris le véritable problème, Olivier...
L'interview en elle-même, je m'en fout. C'est très bien qu'Animeland fasse un numéro spécial Saint Seiya... Tu me connais un peu maintenant et tu sais que je suis passionné par cette oeuvre.

Le vrai problème, c'est l'attitude de Gégé et la tienne au moment du travail sur les livrets. Je ne reviens pas sur le travail non-professionnel et le comportement déplorable de Gérald... Je m'attarde sur ton attitude... Sous prétexte que nous étions trop dur avec Gérald - ce qui a peut-être été le cas à un moment où nous n'en pouvions plus face à son laxisme - tu as *sans cesse* pris parti pour lui.... Après avoir insinué avec une certaine méchanceté que nous étions deux "monstres" d'égocentrisme, tu as excusé *toutes* les actions et comportement de Gérald... Que tu excuses son style déplorable (qui nous demandait du boulot supplémentaire !) est une chose, que tu excuses son manque de rigueur, d'application, sa nonchalance et son absence totale de communication en est une autre ! Et ce n'est parce que Gérald est timide qu'il faut l'excuser pour tous ses manquements !

Je suis désolé, mais le parti pris me semblait très clair. Et je puis t'assurer (et tu peux te renseigner auprès de mes anciens employeurs si ça te chante) que je ne suis absolument pas quelqu'un de difficile question boulot. J'ai même plutôt une bonne réputation. Cependant, je déteste qu'on me prenne pour un con et qu'on me jette comme un malpropre alors que j'ai travaillé comme un dingue pour faire du bon boulot et pour que tes livrets ressemblent à quelque chose.

Quand on voit que Gérald n'a pas été foutu de nous parler (il ne s'est JAMAIS expliqué à propos de nos doléances sur la ML), qu'il poursuivait son "travail" médiocre sans tenir compte de nos recommandations, qu'il ne répondait pas à nos cris désespérés sous prétexte qu'il avait des valises à boucler pour un voyage dont nous n'étions pas au courant (tu l'as été avant nous !!), bref quand on voit que malgré tout ça il a trouvé le temps de discuter en privé avec toi pour négocier des interviews, ça me rend malade...

Pour finir, rappelons que tu n'as pas fait preuve d'un sentiment d'égalité dans cette histoire... C'est nous qui avions emmené Gégé sur le projet... Vaille que vaille, nous l'avions incorporé à notre trio de rédaction. Donc, en nous renvoyant, tu aurais dû renvoyer Gérald également. D'ailleurs, dans ton message de licensiement, tu disais que tu ferais les livrets *tout seul* !

Eh bien non, Tu as conservé Gérald et tu nous as viré. Tu as viré les deux éléments productifs pour conserver un tire-au-flanc nonchalant qui a apporté la zizanie dans le groupe. Cherchez l'erreur... A moins qu'il n'y ait quelque négociation derrière tout ça ? Mais c'est bien sûr... ! Deux belles interviews ramenées du Pays du Soleil Levant.

Ton parti pris apparait tellement clairement dans cette affaire que ça en est scandaleux.

>Dans un mois, un nouveau numéro
>sortira et on passera a autre chose alors que les CD, eux, seront encore
>la, et ceux qui les ont achetés vont continuer de les écouter et de feuilleter
>leur livret. Et vos textes, vos traductions, sont les liens directs entre
>l'auteur, le compositeur et les fans français.

Tu ne comprends pas, Olivier... Il ne s'agit pas de jalousie, ici !!
On ne gueule pas parceque "Gégé a eu un papier dans Animeland et nous des articles de merde dans des chtit livrets". Là n'est pas le problème, je me fout de ne pas avoir de papier dans Animeland... On ne fait pas de comparaison. Et que tu puisses penser ça montre un peu l'image que tu as de nous. Tout ce qui m'intéressait, cétait écrire du Saint Seiya pour les livrets CD... Même sans être payé et même sans avoir de crédit dans les livrets. Je voulais faire du bon travail pour les fans et pour Loga Rythme.

>Pourquoi tu dénigres tout ca ???

Je ne dénigre pas le résultat des livrets (que j'aime beaucoup !). Ce que je dénigre, c'est les relations privilégiées que tu as entretenues avec Gégé au détriment du bon sens et de la bonne entente dans l'équipe.

>D'ailleurs je suis toujours d'accord pour te rétribuer pour ça, reste a me
>dire si toi tu le veux toujours...

Non, je ne veux pas être payé Olivier... C'était prévu comme ça au départ et je ne veux pas avoir l'impression de recevoir des indemnités de licensiements.

>Simplement, je n'aime pas laisser en plan des problèmes pas résolus et
>quand je vois combien ça t'affecte encore, je me demande que faire pour
>apaiser.

Le mal est fait, je crois il n'y a pas grand chose à faire...
Au final, l'humiliation et la tristesse restera quoiqu'il arrive. Surtout que tu n'évoques aucun argument pour te "disculper"... La phrase type "vous vous faites des idées" ne me convainct pas du tout... Et le silence honteux de Gérald confirme mes craintes...

J'espère seulement qu'il t'arrivera d'avoir une poussée de remords pour avoir opté pour la carte "Gégé"...

Je rêve, sans doute. Ce fut effectivement tout à ton profit puisqu'Animeland a bénéficié grâce à ton choix de deux interview exclusives. A côté de ça, que sont de petits articles anonymes dans de petits livrets et écrits par deux personnes parfaitement remplacables....

Swimming with sharks...
 

Il y a 84 commentaire(s) pour cet article.