Warning: fopen(CACHE/0/header.99fb99_tmp) [function.fopen]: failed to open stream: Disk quota exceeded in /home/cynagame/dossiers/inc-cache.php3 on line 79
CYNA.NET «
Vous êtes ici : Accueil Saint Seiya Takao Koyama
Plan du site Ecrire au WebmasterVersion imprimable
Le 29 avril 2004 à 15h54
Ecrit par Arion

Takao Koyama

Le Pape des scénarios d'anime


Warning: fopen(CACHE/8/compte_articles.db8d52_tmp) [function.fopen]: failed to open stream: Disk quota exceeded in /home/cynagame/dossiers/inc-cache.php3 on line 79
Sections
News
News et brèves
Goodies
Les produits dérivés
Episodes
Titres et staff complet
Asgard
Dossier technique
Ring ni kakero
Les Chevaliers du Ring
Films
Pop-corn non fourni
Manga
Le commencement
Musique
Seiji Yokoyama et les CD
Hades
Manga et OAV
Encyclopédie
Le paradis du staff
Derniers Articles


Le 1er janvier 88, Koyama fonde son propre studio d'écrivains, Brother Noppo. [1] Ce studio sera reconnu comme entreprise en octobre 90. Après avoir écrit le scénario du second film de Saint Seiya (Kamigami no atsuki tatakai), il écrit le scénario de l' OAV Zukkoke sanningumi Zukkoke jiku bôken, tiré d'une série à succès de la Toei [2] puis
Cadeau de Toriyama !
débute sa participation à une autre grande série très populaire de la Sunrise : Majin eiyûden Wataru ("Adrien le sauveur du monde", 88-89, 45 épisodes). Dès 89, Koyama rempile pour la suite de Dragon Ball, intitulée Dragon Ball Z, qui constitue sans doute son plus gros succès populaire (89-96, 291 épisodes). Il y retrouve deux vieilles connaissances, les réalisateurs Shigeyasu Yamauchi et Kôzô Morishita. Au millieu de ces années "DBZ", il parvient à travailler sur d'autres oeuvres telles que Idol Densetsu Eriko (89-90, 51 épisodes, Ashi Productions), adapté d'un Shôjô manga d'Ayumi Kawahara, Akuma-kun (89-90, 42 épisodes), anime adapté du manga du spécialiste du genre, le génial Shigeru Mizuki, et dont une première adaptation animée de 26 épisodes avait déjà été réalisée dans un passé assez lointain (66-67). Cette nouvelle version fut, pour l'anecdote, réalisée par la quasi-entièreté du staff de Saint Seiya ! On y retrouve, tenez vous bien, Yoshiyuki Suga, (scénario), Katsumi Minokuchi, Shigeyasu Yamauchi, Susumu Ishizaki, Masahiro Hosoda, Kazuhito Kikuchi, Masayuki Akehi [3], Masahiro Naoi, Nobuyoshi Sasakado, Eisaku Inoue (animateurs), Kazuo Yokoyama (production - planning), Yasuhiro Yoshikawa (montage), Kazuyuki Konno (effets sonores) et Yasuno Satô (sélection musicale). Ouf !

Koyama poursuit sa course aux succès avec Tenkû Senki Shurato (89-90, 40 épisodes), une nouvelle superbe série de la Tatsunoko qui est également
Shurato
parvenue chez nous. Fort de l'expérience aquise dans le style "nekketsu", notre grand scénariste est embauché dans la foulée pour adapter Fûma no Kojirô de Masami Kurumada en une série de 6 OAV, avec Shingo Araki et Michi Himeno au design. Une adaptation d'ailleurs assez fade, au final. Il efface cette faible performance des tablettes par un autre succès, le scénario du premier film de Dragon Ball Z, celui de la série Kariage-kun (89-90, 59 épisodes), adaptée d'un célèbre manga caricatural de Masashi Ueda et rempile en 90 pour les deux suite de "Wataru", Majin eiyûden Wataru 2 (28 épisodes) et Majin eiyûden Wataru 2 Chôgeki tô hen (90-91, 18 épisodes). Il s'occupe dans la foulée d'un nouveau film de Dragon Ball Z (Kono yo de ichiban tsuyoi yatsu), de la série NG Knight Lamune & 40 (90-91, 36 épisodes), les aventures d'un jeune garçon fan de jeux video qui est happé à l'intérieur de son video game favori par une princesse en détresse, série dont le poste de Series Kôsei est crédité au nom générique de "Brother Noppo" ! Masahiro Hosoda faisait partie de l'équipe des réalisateurs de cet animé sympathique, qui bénéficia également de deux séries d'OAV [4]. En 90 toujours, sa présence est remarquée dans le staff des scénaristes de Mahô no Angel Sweet Mint d'Ashi Productions (90-91, 47 épisodes), une série shôjo contant les péripéties d'une jeune fille qui se révèle être la princesse d'un monde magique matérialisant les rêves des humains, série sur laquelle travaillait également le réalisateur Katsumi Minokuchi. Suivent ensuite un autre film de Dragon Ball Z (Chikyû marugoto chô-kessen), l'OAV Yankee retsukaze-tai 3 sôzetsu !! Niyoshi naki kôsô et les 8 OAV de Shiawase no katachi, tirés du manga de Sakura Tamakichi (90-91).


Les années Toriyama

Début 91, Koyama retrouve une fois de plus Yoshiyuki Suga, en l'occurence sur la série du Studio Pierrot Ore wa Chokukaku (36 épisodes), adaptée du manga de Yû Koyama. Il enchaîne ensuite les OAV de Mainichi ga Nichiyôbi ("C'est tous les jours dimanche"), tirés du manga de Yûzô Takada (3x3 Eyes, Blue Seed), un film de Dragon Ball Z (Super Saiyajin da Son Gokû), la série Jankenman d'Ashi Productions (91-92, 51 épisodes), un autre film de Dragon Ball Z (Tobikkiri no saikyô tai saikyô), et termine l'année avec une
Vegeta, prince des Sayiens !
nouvelle version animée de Marushûtsu Dameo, du Studio Pierrot (91-92, 47 épisodes). 1992 s'ouvre rapidement avec un programme spécial Nouvel An de Dr. Slump (Dr. Slump Arale-chan '92 shôgatsu Special), puis Hana no mahô tsukai Marybell, série shôjo d'Ashi Productions de 53 épisodes (92-93) dont il est Series kôsei, un nouveau film de Dragon Ball Z (Gekitotsu !! 100-oku power no senshi-tachi), les aventures félines de Yoyo no neko tsumami (15 épisodes) et un autre long-métrage des aventures de Son Gokû, Kyôkugen battle !! San dai Super Sayajin.
En 93, il croise une fois de plus le chemin de son alter ego Yoshiyuki Suga sur Yûsha tokkyû Might Gaine - The Brave Express Might Gaine (93-94, 47 épisodes), auquel participent également Nobuyoshi Sasakado et Masahiro Naoi. Le groupe "Brother Noppo" est crédité au poste de Series Kôsei de cette énième série de robots géants. Suivent ensuite deux films (film 8 Moetsukiro !! Nessen.Ressen.Chôgeki-sen - "Broly" et le film 9 Ginga Girigiri !! Butchigiri no sugoi yatsu - "Les mercenaires de l'espace"), respectivement réalisé et supervisé par Shigeyasu Yamauchi, et un OAV (Gaiden) de Dragon Ball Z et la série Tanoshii Willow Town (93-94, 26 épisodes), dont il est Series Kôsei. Koyama est plus que jamais impliqué dans l'univers d' Akira Toriyama, avec en 94 les scénarios pour deux autres films de DBZ (film 10 Kiken na futari ! Super-Senshi wa nemurenai - "Le retour de Broly", film 11 Super-Senshi gekiha !! Katsu no wa ore da - "Bio-Broly"), un OAV, deux jeux videos et un autre OAV, celui de Go ! Go ! Ackman, les aventures hilarantes d'un petit vampire partant à la chasse aux âmes, réalisé à l'occasion de la V-Anime Fair organisée par l'hebdo V-Jump. Je découvre également que Koyama a signé cette année là le scénario d'un feuilleton radio intitulé Watashi-tachi wa kangaeru ("Nous pensons").

<< 1 2 3 4 >>

 
[1] "Noppo" signifie grand, ce qui serait une allusion plus que certaine à la stature impressionnante de Koyama

[2] Série dont un nouvel opus intitulé Soreike ! Zukkoke Sanningumi a débuté début avril au Japon

[3] Soit l'entièreté des réalisateurs "clés" de Saint Seiya !

[4] Lamune & 40 EX et Lamune & 40 DX

Il y a 5 commentaire(s) pour cet article.